Voici les rénovations qui augmentent le plus la valeur de votre maison

Par Krystal Yee, Toronto Star

Lorsqu’on envisage une rénovation résidentielle, un des facteurs à considérer est la valeur que la rénovation ajoutera à la maison.

Ainsi, après avoir visité des salons de design intérieur durant des années et, plus récemment, vu des photos et des vidéos sur Pinterest, il m’est venu de folles idées sur les façons dont j’allais transformer ma maison.

Ayant fait une recherche en ligne et contacté des entrepreneurs, je me suis vite rendu compte que les changements que j’envisageais n’allaient pas nécessairement ajouter la valeur souhaitée. Si je personnalise trop ma maison, elle ne plaira pas à autant d’acheteurs au moment de la vendre.

L’Institut canadien des évaluateurs est d’avis que les rénovations à la salle de bains et à la cuisine représentent la meilleure valeur, avec un taux de récupération atteignant 75 à 100 p. 100 de la somme déboursée.

Le taux de récupération est l’augmentation probable qu’aura une rénovation sur la valeur de revente d’une maison. Ainsi, une rénovation de 5 000 $ qui augmente de 3 500 $ la valeur d’une maison a un taux de récupération de 70 p. 100.

Le site Web de finances personnelles sans but lucratif GerezMieuxVotreArgent.ca offre cinq types de rénovations qui ajoutent de la valeur à une maison :

  • Investir dans l’utilisation efficace de l’énergie (taux de récupération de 60 p. 100)
  • Cuisines et salles de bains neuves ou améliorées (taux de récupération de 75 à 100 p. 100)
  • Améliorations à peu de frais : peinture, papier peint, etc. (taux de récupération de 50 à 100 p. 100)
  • Fenêtres ou portes neuves (taux de récupération de 50 à 100 pour cent)
  • Rénovation du sous-sol (taux de récupération de 50 à 75 p. 100)

Ça peut sembler l’évidence même, mais ce n’est qu’après avoir suivi le processus pour ma maison que j’ai compris à quel point il était facile de s’emballer pour des projets d’amélioration domiciliaire, ou de transformer une petite rénovation en une opération bien plus importante et coûteuse que prévue au départ.

renos that pay

Alors plutôt que de planifier une meilleure penderie, un système d’étagères encastrées pour ma cuisine et la rénovation de la cheminée, j’ai décidé de commencer par un investissement modeste de 3 700 $ en remplaçant la moquette verte à poil long et les carreaux ébréchés par un revêtement de plancher en stratifié de bonne qualité, en démolissant un pupitre encastré et en repeignant les murs.

Je prévois travailler graduellement à la cuisine et à la salle de bains à remplacer les carreaux et comptoirs, puis à refaire la finition des armoires.

J’espère que ces petites améliorations augmenteront la valeur de ma maison, sans surcharger mon budget.

Publié d’abord dans le  Toronto Star le 8 octobre 2012.

Lecture connexe:

Devriez-vous rénover avant de vendre?

Réalisez plus tôt votre rêve d'accession à la propriété