Une animatrice de télévision et auteure promeut un mode de vie plus simple et une approche plus décontractée des tâches

Jennifer Wilson-Speedy, Toronto Star

Bien sûr, les décorations saisonnières qui ornent votre cheminée paraissent élégantes. Et ces trois heures passées dans la lingerie ont bel et bien créé un oasis de rangement pour vos draps et vos serviettes. Mais après tout ce chichi, profitez-vous vraiment de votre chez-vous?

Il y a de fortes chances que vous jouiriez plus de la vie si vous adoptiez un mode de vie permettant un ménage moins-que-parfait, des réceptions décontractées et un décor chic insouciant, affirme l’animatrice de télévision et designer pour HGTV, Lisa Quinn [http://livewellnetwork.com/Home-With-Lisa-Quinn/bio/6775151].

« Les femmes se sentent vraiment contraintes de tout avoir », explique Quinn, mère de deux enfants et auteure de Life’s Too Short to Fold Fitted Sheets: Your Ultimate Guide to Domestic Liberation. « Nous essayons toutes de maintenir la façade que nous pouvons tout faire. Ce serait bien si tout le monde plaçait la barre plus bas. On ne peut pas tout faire. »

Quinn, qui se décrit comme « perfectionniste en rémission », raconte être arrivée à bout lors de sa fête annuelle d’Halloween, lorsqu’elle a décidé, tout juste avant l’arrivée de 150 invités, de grimper sur le comptoir pour essuyer une trace, à peine visible, sur un miroir. Elle est tombée, se cassant le gros orteil et empirant la trace.

Sur le coup, elle s’est dit : « Plus folle que ça, tu meurs. C’est complètement ridicule. » Forcée à porter des Crocs au lieu des belles petites chaussures à talon choisies d’avance, elle s’est rendue compte que ses invités s’amusaient quand même, malgré la trace du miroir et le boitement de l’hôtesse.

« Je pense que chaque perfectionniste doit toucher le fond », ajoute-t-elle, comparant la forte envie de vivre dans une maison parfaite à une dépendance destructrice.

En outre, Quinn ajoute qu’elle ne voulait pas que ses enfants grandissent en pensant qu’une maison propre compte plus que le plaisir, ou encore que leurs souvenirs d’enfance soient envahis de choses que leur mère les empêchait d’utiliser. Après tout, « c’est aussi leur maison ».

Cette prise de conscience l’a menée à réévaluer ses priorités et elle en encourage maintenant d’autres à considérer que « peut-être que quand tout est parfait et bien rangé, vous en faites trop. »

Bien qu’elle encourage les gens à remettre leurs priorités en question, elle précise qu’elle « n’incite personne à se laisser aller ». Elle recommande plutôt aux propriétaires d’éviter autant de tâches ménagères que possible.

genworth_homeownership_postimage_0000s_0004_How to save time and effort on housework

La libération domestique signifie « vivre plus simplement et avoir un endroit pour chaque chose », démystifie Quinn. Bien entendu, épurer ses biens constitue une étape cruciale de ce processus, étant donné que « moins vous en avez, moins vous en avez à nettoyer ».

L’élimination de tous ces articles superflus, qui permet d’éliminer le temps passé à déplacer des piles d’affaires, représente aussi la première étape vers ce qu’elle appelle le style « chic insouciant », qui veut essentiellement dire adopter un design qui correspond à votre style de vie.

Le décor chic insouciant signifie aussi choisir des articles qui requièrent moins de nettoyage. Par exemple, même si vous adorez le style d’un sofa en lin blanc sur bois franc sombre, il n’est probablement pas viable si vous avez des enfants. Au lieu, Quinn suggère d’opter pour un style plus « rustique » et de choisir des finitions qui aident à masquer les petites taches de jus ou les Cheerios en cavale, comme des textiles et des planchers à dessin serré et des ameublements résistants en cuir brun.

Le temps est aussi venu d’arrêter de faire tout un cas dans la chambre à coucher, selon Quinn. Elle suggère de s’en tenir à seulement deux ensembles de draps blancs pour chaque lit, étant donné qu’ils ne se décolorent pas, sont interchangeables et faciles à laver.

Même si elle s’est attirée des critiques avec sa philosophie du « passablement bon », Quinn déclare qu’il s’agit vraiment de donner « aux gens la permission de se détendre ».

Six conseils pour limiter les tâches ménagères, d’après Lisa Quinn

1. Faites l’essai d’un produit comme Rain-X, conçu pour faire perler l’eau sur votre pare-brise, sur les murs en verre de votre douche afin d’éliminer le besoin de les laver.

2. À la rigueur, les mouchoirs avec lotion s’acquittent très bien du dépoussiérage.

3. L’éclairage tamisé donne un air de propreté à n’importe quel espace : par conséquent, n’allumez les plafonniers que lorsque vous cherchez quelque chose.

4. Frottez des bougies blanches sur les joints de carrelage de la salle de bain afin de prévenir la moisissure.

5. N’achetez rien qui doit être lavé à la main.

6. Lorsque les invités sont sur le point d’arriver, vaporisez un nettoyant non toxique près de la porte d’entrée : « Vous n’avez pas vraiment nettoyé quoi que ce soit, mais l’odeur annonce le contraire. Souvenez-vous que notre perception est la réalité », écrit-elle.

Réalisez plus tôt votre rêve d'accession à la propriété