De simples solutions pour se sortir d’une période de difficultés financières

Par Jennifer Goldberg

Quels que soient les efforts déployés pour planifier, économiser et établir un budget, les situations de difficultés financières ont tendance à se produire au moment où l’on si attend le moins. Un récent sondage mené par Genworth Canada dévoilait que 62 pour cent des Canadiens craignent qu’une dépense inattendue ait pour effet de nuire à leur capacité de rembourser leur prêt hypothécaire. Il est important de se demander : « Aurais-je les moyens de conserver ma maison en cas d’ennui inattendu comme une perte d’emploi, une maladie subite ou un divorce? »

« Aussitôt que vous vous retrouvez devant un impondérable de la vie, communiquez avec votre prêteur et votre assureur afin d’élaborer un plan de sauvetage », conseille Rob Kirby, vice-président de la limitation des pertes de Genworth Canada. Voici comment demander de l’aide en période de crise.

Consultez tôt

« La plupart des propriétaires de maison ont honte de demander de l’aide », affirme M. Kirby. Il ne faudrait pas que le stress vous empêche d’obtenir l’aide hypothécaire dont vous avez besoin. Plus vous attendez, plus vous risquez de rater un paiement, ce qui nuira à votre cote de solvabilité et pourrait placer votre dossier dans les mains d’une agence de recouvrement. « Agissez rapidement, sachant que notre travail consiste à vous aider à trouver une solution », ajoute M. Kirby. Renseignez-vous auprès de votre assureur pour savoir s’il offre un programme pouvant vous aider à établir un plan avant la date de votre prochain paiement. Par exemple, le Programme d’aide aux propriétaires de maison de Genworth Canada est conçu pour aider les propriétaires de maison bénéficiant d’un prêt hypothécaire assuré par Genworth à trouver des options de rechange en cas de circonstances difficiles.

Fournissez tous les détails

« L’aide aux propriétaires de maison va au-delà du simple remboursement de vos paiements hypothécaires », déclare M. Kirby. « Elle s’articule autour de votre maison, sachant que chaque situation a sa propre histoire. » Assurez-vous de mentionner tous les éléments de votre histoire à votre prêteur pour qu’il soit en mesure de vous proposer le plan le mieux adapté à vos besoins. Pour vous rappeler tous les détails, vous pourriez les mettre sur papier. Préparez-vous à discuter de ce qui s’est produit en toute honnêteté : le moment où le problème s’est manifesté, la durée anticipée des difficultés et la façon dont votre famille et vous-même êtes touchés.

Familiarisez-vous avec votre situation financière

Rencontrez votre prêteur ou votre courtier d’assurance en ayant d’abord sérieusement étudié vos finances. Établissez un budget détaillé pour vous aider à prendre note de vos revenus et de vos dépenses régulières. Dressez une liste de tous vos actifs, comme les REER et les autres placements, puis revoyez votre plus récent rapport de solvabilité par l’entremise de l’une des deux agences d’évaluation du crédit au Canada, Equifax ou TransUnion Canada. Pensez à d’autres sources de revenu auxquelles vous avez peut-être droit, comme l’assurance-emploi ou l’assurance-invalidité. Mis à part votre prêt hypothécaire, si vous êtes inquiets à propos d’autres dettes contractées, M. Kirby vous recommande de demander l’aide d’un conseiller en crédit en plus de votre prêteur hypothécaire. Mais par-dessus tout, renseignez-vous sur les types d’assurance qui accompagnent votre prêt hypothécaire et vos cartes de crédit, et comment cette protection peut vous aider à traverser cette période difficile.

Classez vos documents

Rassemblez tous les documents pouvant être utiles à votre prêteur ou votre assureur pour qu’ils puissent déterminer le plan d’action qui vous convient le mieux. Ces documents peuvent inclure une lettre de licenciement si vous avez perdu votre emploi, une preuve d’assurance, des renseignements sur les frais de propriété et tout autre document que vous avez en votre possession.

Demandez à connaître toutes vos options

Votre prêteur ou votre assureur peut vous aider de différentes façons à conserver votre maison lorsque les temps sont durs. Parmi les solutions courantes, notons : les paiements différés, la capitalisation des arriérés par l’ajout des frais de paiements en souffrance ou manqués au montant de votre prêt hypothécaire et la prolongation de la période d’amortissement. « N’hésitez pas à poser de nombreuses questions afin d’identifier l’option qui vous convient le mieux », note M. Kirby.

Lecture connexe :

Comment mettre sur pied un plan de remboursement de dettes

Réalisez plus tôt votre rêve d'accession à la propriété