Jo Alcorn, spécialiste en décoration intérieure, offre ses conseils d’achats

Par Vicky Sanderson, Toronto Star

Devant une pièce vide à décorer, il est tentant de chercher un raccourci, comme par exemple, aller chez le marchand de meubles le plus proche pour acheter tout ce dont vous avez besoin d’un seul coup avec une carte de crédit.

Aussi attirante que soit cette option, Jo Alcorn, spécialiste en design, recommande une autre voie, certes moins expéditive, mais plus payante, à la fois en termes d’économie et de style.

« Si vous vous habillez en Gucci de la tête aux pieds, vous donnerez l’impression d’en faire trop. Mais si vous combinez un article de créateur avec un article de mode simple, vous ferez ressortir votre look. C’est la même chose avec la décoration intérieure », explique Mme Alcorn.

N’allez pas croire qu’elle confond éclectique et abordable avec rustique et approximatif; les espaces décorés par Mme Alcorn sont raffinés et soignés, en partie, selon elle, grâce au temps consacré à trouver des objets qui s’harmonisent entre eux. « Il est difficile de réaliser une jolie décoration dans la précipitation », dit-elle.

Le fait que des objets bon marché soit plus facilement acceptables aujourd’hui est lié à l’impatience croissante des consommateurs, selon elle. « Dans le passé, une décoration intérieure pouvait durer 15 ans. De nos jours, les gens veulent en changer après quelques années. »

Alors, sur quoi peut-on se permettre de faire une folie? « De préférence sur un élément d’exception – le meuble dont vous avez envie et que vous aimerez toute votre vie. Et aussi sur des meubles imposants, comme des canapés, qui sont appelés à s’user rapidement. C’est là qu’il faut investir en priorité. Ensuite, vous pouvez toujours choisir une table basse ou une chaise d’appoint moins coûteuse. »

Même une petite folie peut rehausser la décoration, en particulier avec des accessoires. « En ajoutant un superbe coussin à des coussins ordinaires, vous obtiendrez le plus bel effet, » suggère-t-elle.

Pour économiser, Mme Alcorn fait ses courses chez deux types de détaillants.  Ceux qui, comme Bouclair, reproduisent la qualité des créateurs au prix de grande consommation, et ceux qui, comme HomeSense, revendent des articles  de fabricants haut de gamme qui ont besoin d’écouler leur marchandise saisonnière.

mix high- and low- end decor

Entre les deux, on trouve un peu de tout, de West Elm (Mme Alcorn en apprécie les textiles) à Urban Barn. Ces enseignes s’efforcent de toucher un large public en proposant des articles de qualité à des prix abordables. Évidemment, l’œil d’une spécialiste reste indispensable pour marier tous ces éléments entre eux, et Mme Alcorn espère que ses idées et ses conseils seront une source d’inspiration pour les propriétaires de maison qui souhaitent décorer leur intérieur avec raffinement sans casser leur tirelire.

La peinture est aussi un moyen relativement peu coûteux de redonner des couleurs à une pièce. Mais elle laisse entendre que c’est un aspect où beaucoup de gens, y compris elle-même, font preuve de retenue.

« Je crois que les clients ont intérêt à choisir des couleurs fortes pour les accessoires.  J’ai toujours du mal à ajouter de la couleur sur les murs. Les plus audacieux peuvent expérimenter sur leurs tissus d’ameublement et dans des espaces plus vastes pour s’amuser. Je conseille à tout le monde de commencer par trouver un élément d’inspiration qui dictera le choix des couleurs et par conséquent, le choix de vos textiles et même de vos meubles. C’est un point de départ qui devient un principe directeur. »

Première publication dans le Toronto Star le 3 novembre 2012.

À lire également :

Devriez-vous rénover avant de vendre?

Réalisez plus tôt votre rêve d'accession à la propriété