Au moment de rénover, écologie et économie vont de pair. Voici comment.

Ryan Starr, correspondant spécial du Star

Lorsque des propriétaires de maison songent aux rénovations, les améliorations écologiques ne figurent probablement pas en tête de leurs vœux..

Mais une maison plus respectueuse de l’environnement peut vous faire économiser à la longue, en abaissant les frais énergétiques. Il s’agit aussi d’un endroit plus sain pour votre famille et vous-même, en respectant Dame Nature.

L’étendue de vos rénovations écologiques dépend évidemment de votre budget. Vous pouvez tout rénover en une seule vaste opération ou le faire pas à pas, au cours des années.

D’une façon comme de l’autre, il est crucial de prendre le temps de reconnaître les besoins de votre maison et d’établir un plan d’attaque.

Une vérification s’impose

La première étape consiste à vérifier la consommation d’énergie de la maison. Cette vérification, effectuée pour quelque 400 $ par un évaluateur certifié indépendant, montrera comment votre maison utilise l’énergie et, ce qui est encore plus important, comment elle la gaspille.

« Elle vous fournira des renseignements détaillés sur le fonctionnement de votre maison et vous donnera des conseils sur la meilleure façon d’investir votre argent », explique Brendan Charters, praticien du développement d’ Eurodale Developments

De l’aide qualifiée

La participation d’un entrepreneur vert qualifié est essentielle, surtout s’il s’agit d’une rénovation d’envergure. Renomark.ca est une ressource commode qui offre une base de données d’entrepreneurs à consulter.

« On va voir son médecin quand on tousse et si c’est plus sérieux, il nous envoie consulter un spécialiste, explique Brendan Charters. Il en va de même pour les rénovations vertes : on trouve un spécialiste qui se passionne pour ce genre de projets. »

Compte tenu d’une tendance actuelle à l’écoblanchiment (des fournisseurs de service prétendant être écolos sans l’être), on doit faire sa recherche personnelle.

Il faut donc vérifier les références et les travaux passés de l’entrepreneur et obtenir des prix de plusieurs constructeurs.

L’enveloppe du bâtiment

Lorsqu’il s’agit de rénovations vertes, rien n’est plus important pour l’efficacité énergétique de votre maison que l’enveloppe du bâtiment. Une isolation adéquate est la plus grande priorité.

« C’est sans contredit le premier sujet abordé, affirme David Males, propriétaire de Northern Edge Construction Services La plupart des maisons anciennes de Toronto n’ont aucune isolation. »

La meilleure méthode consiste à vaporiser une isolation thermique à la mousse sur tous les murs extérieurs. C’est un gros travail coûteux qui exige l’enlèvement des murs intérieurs et peut-être aussi du revêtement extérieur.

Une approche moins envahissante et moins coûteuse consiste à percer des trous dans les murs et à injecter de la mousse isolante dans l’espace entre les murs intérieurs et extérieurs.

Il faut s’assurer d’isoler le grenier et le sous-sol, deux zones qui peuvent laisser échapper d’énormes quantités de chaleur.

Remplacez les vieilles fenêtres par de nouvelles fenêtres éconergétique en vous assurant qu’elles sont bien calfeutrées et scellées tout le tour des ouvertures.

« Il faut considérer la maison entière comme un système interdépendant », conclut David Males.

Le chaud et le froid

Ensuite, il faut considérer les installations techniques de la maison.

La mise à niveau des systèmes de chauffage et de climatisation peut coûter 10 000 $, mais les économies à long terme et l’amélioration de la qualité de l’air à l’intérieur en font une amélioration verte de premier plan.

Brendan Charters recommande un générateur d’air chaud à gaz à 2 niveaux. « À Toronto, la température l’hiver oscille autour de 0 °C, alors nous n’avons pas besoin de la pleine puissance d’un appareil de chauffage chaque fois qu’il se met en marche, explique-t-il.

Un générateur d’air chaud à 2 niveaux produit peu de chaleur au premier niveau, puis il augmente sa production lorsque la température s’abaisse à -10 ou -15 °C, alors il est plus efficace. »

Un ventilateur-récupérateur de chaleur (VRC) est une autre option de mise à niveau qui utilise l’air chaud de l’intérieur de la maison pour réchauffer l’air extérieur entrant, fournissant un approvisionnement constant d’air frais sans coût de chauffage additionnel.

« Je suis une adepte enthousiaste des VRC, déclare Sandra Baldwin, propriétaire de Lifetime Contractor .La maison rénovée sera bien plus étanche, alors la ventilation de la maison est importante. »

Il faut aussi étudier la situation de l’eau chaude. Si votre maison est munie d’un réservoir d’eau chaude à gaz, il vous faut un modèle plus efficace. Vous pouvez aussi envisager un chauffe-eau instantané électrique qui chauffe l’eau sur demande.

Jour de pluie

La conservation des eaux doit faire partie de tout projet de rénovation verte.

L’installation d’appareils de plomberie plus efficaces (p.ex. : toilettes à double chasse, robinets à débit réduit) peut aider à réduire la consommation.

Sandra Baldwin ne jure que par les barils d’eau pluviale qui recueillent l’eau de pluie pour le jardinage : « Ce n’est pas un accessoire cher, mais il pourrait faire toute la différence si tout le monde se mettait à récolter l’eau de pluie dans notre ville. »

Le bien commun

Les rénovations vertes peuvent être coûteuses : une rénovation générale comprenant une isolation complète, une révision des installations techniques et une nouvelle infrastructure éconergétique pourraient ensemble s’élever à plus de 150 000 $ de frais, selon Brendan Charters.

Il y a des améliorations écologiques simples et abordables que peuvent faire les propriétaires de maison : adopter les éclairages à fluorescents compacts, halogènes ou DEL; installer un thermostat programmable et des minuteries pour l’éclairage et les accessoires électroniques; utiliser des peintures et adhésifs avec peu ou pas de composés organiques volatils.

Malheureusement, le gouvernement du Canada a mis fin le 31 mars dernier à son programme écoÉNERGIE Rénovation, des subventions atteignant 5 000 $ qui visaient à rendre les maisons plus éconergétiques.

Mais Sandra Baldwin, siégeant au Comité Green Leadership de la Building Industry and Land Development Association (BILD) , considère que nous devons améliorer l’efficacité énergétique de nos maisons, au moins pour le bien commun :

« En tant que collectivité, nous avons un devoir envers l’environnement, pour nos enfants et nos petits-enfants, et non seulement parce que nous y gagnerons une poignée de dollars à la fin de l’exercice. »

  • Connaître la différence entre une bonne et une mauvaise dette peut vous aider à mieux gérer et à réduire le fardeau de vos dettes.
  • Avant d'emménager ensemble, les couples devraient considérer les droits de propriété Par Sarah Millar, Toronto Star Lorsque Maria Prieto et son copain James Agnew ont décidé d'acheter une copropriété et d'emménager ensemble il y a trois ans, Agnew a suggéré qu'ils obtiennent une entente de cohabitation. Maria admit qu'elle ignorait…
  • Heureusement, la création d’une cour avant épatante ne coûte pas une fortune. Ryan Starr, correspondant spécial du Star Que vous songiez à mettre votre maison sur le marché cet été ou lui donner un coup de jeune après l’hiver, l’attrait extérieur de la maison est essentiel. Fort heureusement, il n’est…
  • Des conseils d’expert sur la façon de favoriser la littératie financière à la maison Par Jennifer Goldberg Où vos enfants acquièrent-ils leur éducation financière? Selon de récentes recherches menées par Genworth Canada, 95 % des Canadiens sont d’accord pour que l’on enseigne aux enfants les rudiments des finances personnelles et de…
  • Une bonne communication est essentielle pour assurer des rapports cordiaux avec vos voisins lorsque vous effectuez des travaux d’agrandissement résidentiels Reporter/Byline : Muriel Draaisma, en exclusivité pour yourhome.ca Il est important d’entretenir une relation harmonieuse avec ses voisins lorsqu’on entreprend un projet d’agrandissement résidentiel, mais les propriétaires doivent aussi se…
  • Chauffer la maison, ça peut coûter cher. Suivez ces 10 conseils pour accroître le rendement thermique de votre maison et réduire vos frais de chauffage cet hiver.

Réalisez plus tôt votre rêve d'accession à la propriété