Quelques choix pour les consommateurs à la recherche d’un nouveau chauffe-eau

Par Ian Harvey, Toronto Star

À moins d’une défaillance, votre chauffe-eau n’occupe probablement pas votre esprit très souvent. Mais s’il vous faut en acheter un, devriez-vous en acheter un instantané, ou à réservoir?

Les chauffe-eau à réservoir réchauffent l’eau et attendent la prochaine douche ou brassée de lavage pour la fournir. Les chauffe-eau instantanés, aussi appelés chauffe-eau sans réservoir, réchauffent l’eau seulement lorsqu’on en a besoin. On les considère plus éconergétiques, étant donné qu’aucune énergie n’est gaspillée à remonter dans le conduit, contrairement aux chauffe-eau à réservoir qui conservent de 150 à 230 litres d’eau chaude prête à utiliser.

Le marché est saturé de chauffe-eau à réservoirs et, bien qu’environ la moitié des Canadiens soit au courant des systèmes instantanés, la pénétration du marché est lente : seulement 5 % environ des maisons en font installer, selon Bob Hiscott, porte-parole des chauffe-eau instantanés Rannai Canada.

L’une des raison est financière. Les systèmes sans réservoir coûtent plus que le double du prix des chauffe-eau traditionnels et parfois la logistique de l’installation ajoute encore plus au coût, reconnaît-t-il.

De plus, certaines personnes sont d’avis que même si les systèmes instantanés sont plus éconergétiques, l’amortissement ne justifie peut-être pas toujours les dépenses.

Il y a quelques années, décelant une tendance, des fournisseurs comme Direct Energy et Reliance Home Comfort ont commencé à offrir une option de location, allégeant le coût initial.

Habituellement, la location demeure dispendieuse, coûtant environ 35 $ par mois pendant sept ans, après quoi le propriétaire peut décider de l’acheter à un prix déterminé le temps venu, ce qui peut poser un certain risque. Ou encore, il peut choisir de louer à nouveau, à un prix établi le moment venu.

genworth_homeownership_postimage_0000s_0002_tankless water heater

Sur une période de 10 à 15 ans, la location du réservoir avantage le fournisseur, le coût de l’installation étant récupéré bon nombre de fois.

Néanmoins, les avantages de « passer à l’instantané » excèdent le coût de l’énergie pour le propriétaire, avance Dave Hammond, directeur général d’A.O. Smith Canada, l’un des plus importants fabriquant de systèmes instantanés, sous sa propre marque ainsi que d’autres, comme Takagi.

Un système instantané de base peut réduire les frais de gaz de 15 à 25 %, tandis que les systèmes à condensation de pointe peuvent les diminuer de 25 à 40 %, déclare-t-il.

Les systèmes à condensation sont équipés d’un échangeur thermique à deux étages, ainsi que de détecteurs numériques qui contrôlent chaque étape du processus et font les ajustements requis pour un rendement optimal.

La cote d’efficacité énergétique Énerguide des chauffe-eau instantanés est de 82, alors que celle de chauffe-eau à condensation est 90. La différence est manifeste dans la rejet thermique : la norme gravite autour de 177 °C (350 °F), tandis que les modèles à condensation atteignent à peine 32 °C (90 °F).

Il s’agit d’une idée séduisante et les économies d’énergie sont tentantes, sans parler du 1 à1,5 m² d’espace libéré vu l’installation murale des chauffe-eau instantanés. Sauf qu’il existe certains obstacles.

D’abord, si votre maison n’est pas déjà alimentée en gaz, mieux vaut laisser tomber. Installer une canalisation de gaz pour un simple chauffe-eau coûte les yeux de la tête et les versions électriques ne règlent pas le problème, étant donné qu’elles requièrent une entrée de 200 A dont la plupart des maisons ne sont pas équipées.

Vous pouvez également aimer

3
  • Des experts offrent des solutions simples et abordables d’aménagement de salles de bains Par Ryan Starr, Toronto Star La rénovation d’une salle de bains n’est pas nécessairement une entreprise coûteuse et stressante. Il existe une foule d’idées simples et abordables pour refaire la beauté d’une salle de bains. À l’aide…
  • Le système de chauffage à eau chaude vous évite d’endommager votre sous-sol lors du remplacement Par Ian Harvey, Toronto Star Lorsque la fournaise de Bruce Meacock a dû être remplacée après vingt ans de service, il n’aurait jamais imaginé que cela endommagerait son sous-sol durant les travaux de remplacement et…
  • Au moment de rénover, écologie et économie vont de pair. Voici comment. Ryan Starr, correspondant spécial du Star Lorsque des propriétaires de maison songent aux rénovations, les améliorations écologiques ne figurent probablement pas en tête de leurs vœux.. Mais une maison plus respectueuse de l’environnement peut vous faire économiser à…

Réalisez plus tôt votre rêve d'accession à la propriété