Le système de chauffage à eau chaude vous évite d’endommager votre sous-sol lors du remplacement

Par Ian Harvey, Toronto Star

Lorsque la fournaise de Bruce Meacock a dû être remplacée après vingt ans de service, il n’aurait jamais imaginé que cela endommagerait son sous-sol durant les travaux de remplacement et d’installation.

Un dilemme auquel plusieurs propriétaires font face, en particulier les propriétaires de maisons en rangée, lorsque leur fournaise arrive à la fin de sa vie utile.

La raison pour laquelle le remplacement de ces fournaises, qui sont ventilées de l’ancienne manière, peut être problématique est parce qu’elles ne sont plus importées.

Les fournaises à haut rendement énergétique sont maintenant la norme car elles sont plus de 89 % efficaces dans la conversion du combustible en chaleur. Elles nécessitent une ventilation au moyen d’un tuyau en plastique fixé sur le côté latéral de la fournaise. La ventilation au moyen du carneau de la fournaise n’est pas une option puisque la fournaise ne produit pas assez de chaleur pour faire sortir la fumée et le monoxyde de carbone vers le haut de la cheminée et qu’il peut se former une obstruction.

Vous pouvez utiliser une ventilation à air pulsé, mais cela ajoutera 1 000 $ aux coûts de remplacement de votre fournaise et nécessitera l’accès à un mur extérieur, loin des portes et des fenêtres pour éviter que la fumée n’entre de nouveau par ces dernières.

Mais que faire si vous n’avez pas accès à un mur extérieur ou si votre maison se trouve au milieu d’une rangée de maisons? Ou encore, comme dans le cas de monsieur Meacock, que faire si votre salle de fournaise a été placée au beau milieu du sous-sol de votre grande maison, typique dans des villes comme Mississauga en Ontario?

« Il y a tant d’espace dans le sous-sol qui est fini, mais la fournaise se trouve au beau milieu. Je crois que c’est pour assurer une distribution égale de la chaleur à travers la maison », explique monsieur Meacock.

« En conséquence, pour remplacer la fournaise, nous devions déplacer la salle de fournaise, ainsi que tout le réseau de gaines. Des travaux estimés à environ 15 000 $. »

Mais, une solution de rechange s’offrait à lui : le système de chauffage à eau chaude.

Le système consiste en une combinaison de radiateur à eau chaude et d’une ventilation. Il fonctionne grâce à un chauffe-eau sans réservoir installé au mur qui chauffe l’eau et l’envoie dans une conduite d’eau connectée à un échangeur de chaleur muni d’un ventilateur soufflant.

L’air est soufflé dans l’échangeur de chaleur ou il est chauffé, puis distribué dans la maison à travers les conduits. La conduite d’eau reconduit l’eau plus froide pour la chauffer de nouveau et la remettre en circulation.

Pour monsieur Meacock, cela signifiait qu’il pouvait se départir du réservoir à eau chaude dans la buanderie, économie 4,57 m2 (15 pi2) d’espace, puis de faire circuler l’eau chaude dans le chauffe-eau sans réservoir installé au mur là où son ancienne fournaise était installée.

Excepté quelques ajustements ici et là, l’ancien système de gaines s’est connecté au nouveau ventilateur sans problème.

« Après le remplacement, le chauffage est donc assuré par une fournaise avec une ventilation forcée », poursuit-il. « En plus, l’air ne devient pas si sec pendant l’hiver, parce qu’il n’y a pas de combustible qui élimine l’humidité dans l’air. »

« En nous servant d’un chauffe-eau sans réservoir comme source de chaleur, nous éliminons le dilemme entourant la ventilation, car il peut être placé de manière à avoir accès à un mur extérieur, si vous pouvez également installer une conduite d’approvisionnement en gaz à cet endroit », explique Bob Hiscott, porte-parole de Rinnai Canada. « La longueur maximum de la conduite d’eau est de 22,86 m (75 pi) dans chaque direction, en utilisant un tuyau en plastique PEX de 1,90 cm (¾ po), ajoute-t-il. »

Rinnai est un fabricant de chauffe-eau sans réservoir qui offre aussi un ensemble y compris chauffage par ventilation forcée compatibles.

« Les maisons en rangée n’ont pas de murs latéraux, vous devez donc procéder à l’installation sur le mur arrière ou avant », dit-il. « Grâce au système de chauffage à chaude, vous n’avez pas à déplacer la fournaise, et entre les deux, l’encombrement écologique est beaucoup plus petit. »

Il y a deux avantages subtils, poursuit monsieur Hiscott : le chauffe-eau sans réservoir accélère l’arrivée de l’eau chaude et réduit le volume d’eau non chauffée dans la conduite.

Monsieur Meacock conclut qu’il n’y a pas de différence quant au résultat.

« Ce que j’apprécie est la possibilité de configurer le moteur à courant continu à haut rendement énergétique de manière à ce qu’il fonctionne à bas régime tous les jours 24 heures sur 24 », dit-il. « Vous ne pouvez pas l’entendre et il n’y a aucun soubresaut lorsqu’il se met en marche. De plus, la température demeure constante. »

Publié d’abord dans le Toronto Star le 18 octobre 2012.

Information pertinente:

Les rénovations écologiques permettent d’économiser

Le système de chauffage à eau chaude vous évite d’endommager votre sous-sol lors du remplacementPar Ian Harvey, Toronto Star

genworth_homeownership_postimage_0000s_0000_A new, cheaper way to replace a gas furnace

Lorsque la fournaise de Bruce Meacock a dû être remplacée après vingt ans de service, il n’aurait jamais imaginé que cela endommagerait son sous-sol durant les travaux de remplacement et d’installation.

Un dilemme auquel plusieurs propriétaires font face, en particulier les propriétaires de maisons en rangée, lorsque leur fournaise arrive à la fin de sa vie utile.

La raison pour laquelle le remplacement de ces fournaises, qui sont ventilées de l’ancienne manière, peut être problématique est parce qu’elles ne sont plus importées.

Les fournaises à haut rendement énergétique sont maintenant la norme car elles sont plus de 89 % efficaces dans la conversion du combustible en chaleur. Elles nécessitent une ventilation au moyen d’un tuyau en plastique fixé sur le côté latéral de la fournaise. La ventilation au moyen du carneau de la fournaise n’est pas une option puisque la fournaise ne produit pas assez de chaleur pour faire sortir la fumée et le monoxyde de carbone vers le haut de la cheminée et qu’il peut se former une obstruction.

Vous pouvez utiliser une ventilation à air pulsé, mais cela ajoutera 1 000 $ aux coûts de remplacement de votre fournaise et nécessitera l’accès à un mur extérieur, loin des portes et des fenêtres pour éviter que la fumée n’entre de nouveau par ces dernières.

Mais que faire si vous n’avez pas accès à un mur extérieur ou si votre maison se trouve au milieu d’une rangée de maisons? Ou encore, comme dans le cas de monsieur Meacock, que faire si votre salle de fournaise a été placée au beau milieu du sous-sol de votre grande maison, typique dans des villes comme Mississauga en Ontario?

« Il y a tant d’espace dans le sous-sol qui est fini, mais la fournaise se trouve au beau milieu. Je crois que c’est pour assurer une distribution égale de la chaleur à travers la maison », explique monsieur Meacock.

« En conséquence, pour remplacer la fournaise, nous devions déplacer la salle de fournaise, ainsi que tout le réseau de gaines. Des travaux estimés à environ 15 000 $. »

Mais, une solution de rechange s’offrait à lui : le système de chauffage à eau chaude.

Le système consiste en une combinaison de radiateur à eau chaude et d’une ventilation. Il fonctionne grâce à un chauffe-eau sans réservoir installé au mur qui chauffe l’eau et l’envoie dans une conduite d’eau connectée à un échangeur de chaleur muni d’un ventilateur soufflant.

L’air est soufflé dans l’échangeur de chaleur ou il est chauffé, puis distribué dans la maison à travers les conduits. La conduite d’eau reconduit l’eau plus froide pour la chauffer de nouveau et la remettre en circulation.

Pour monsieur Meacock, cela signifiait qu’il pouvait se départir du réservoir à eau chaude dans la buanderie, économie 4,57 m2 (15 pi2) d’espace, puis de faire circuler l’eau chaude dans le chauffe-eau sans réservoir installé au mur là où son ancienne fournaise était installée.

Excepté quelques ajustements ici et là, l’ancien système de gaines s’est connecté au nouveau ventilateur sans problème.

« Après le remplacement, le chauffage est donc assuré par une fournaise avec une ventilation forcée », poursuit-il. « En plus, l’air ne devient pas si sec pendant l’hiver, parce qu’il n’y a pas de combustible qui élimine l’humidité dans l’air. »

« En nous servant d’un chauffe-eau sans réservoir comme source de chaleur, nous éliminons le dilemme entourant la ventilation, car il peut être placé de manière à avoir accès à un mur extérieur, si vous pouvez également installer une conduite d’approvisionnement en gaz à cet endroit », explique Bob Hiscott, porte-parole de Rinnai Canada. « La longueur maximum de la conduite d’eau est de 22,86 m (75 pi) dans chaque direction, en utilisant un tuyau en plastique PEX de 1,90 cm (¾ po), ajoute-t-il. »

Rinnai est un fabricant de chauffe-eau sans réservoir qui offre aussi un ensemble y compris chauffage par ventilation forcée compatibles.

« Les maisons en rangée n’ont pas de murs latéraux, vous devez donc procéder à l’installation sur le mur arrière ou avant », dit-il. « Grâce au système de chauffage à chaude, vous n’avez pas à déplacer la fournaise, et entre les deux, l’encombrement écologique est beaucoup plus petit. »

Il y a deux avantages subtils, poursuit monsieur Hiscott : le chauffe-eau sans réservoir accélère l’arrivée de l’eau chaude et réduit le volume d’eau non chauffée dans la conduite.

Monsieur Meacock conclut qu’il n’y a pas de différence quant au résultat.

« Ce que j’apprécie est la possibilité de configurer le moteur à courant continu à haut rendement énergétique de manière à ce qu’il fonctionne à bas régime tous les jours 24 heures sur 24 », dit-il. « Vous ne pouvez pas l’entendre et il n’y a aucun soubresaut lorsqu’il se met en marche. De plus, la température demeure constante. »

Publié d’abord dans le  Toronto Star le 18 octobre 2012.

Information pertinente:

Les rénovations écologiques permettent d’économiser

Réalisez plus tôt votre rêve d'accession à la propriété