Vous achèterez votre première maison d’ici un an environ? Préparez-vous en déterminant le montant que vous pouvez vous permettre de payer sans difficulté. Cela limitera votre champ de recherche et vous pourrez magasiner une maison plus efficacement. Voici trois étapes qui vous aideront à établir le prix que vous pouvez payer.

1re étape : Calculez un prêt hypothécaire abordable

Utilisez le calculateur Que puis-je me permettre? de Genworth Canada pour déterminer le montant du prêt hypothécaire que vous êtes en mesure de rembourser.

Par exemple, selon la formule d’abordabilité du calculateur, le propriétaire canadien moyen pourrait envisager un prêt hypothécaire étonnamment modeste : 196 776 $ avec paiements mensuels de 1 003 $.

Cet exemple a été calculé à partir des moyennes canadiennes et des données typiques de nombreux acheteurs d’une première maison :

  • Revenu annuel du ménage de 76 550 $ (médiane canadienne en 2013 selon Statistique Canada)
  • Remboursement mensuel des dettes de 1 165 $ (moyenne canadienne selon un sondage mené par une des banques principales en juin 2015)
  • Taux hypothécaire de 5 ans de 3,7 % (assez standard pour les acheteurs qui ont une cote de solvabilité moyenne et versent une mise de fonds de 5 % du prix d’achat)
  • Période d’amortissement de 25 ans (le maximum permis lorsque la mise de fonds est inférieure à 20 % du prix d’achat)
  • Frais de chauffage mensuels d’environ 125 $
  • Aucuns frais de copropriété
  • Impôt foncier annuel d’environ 3 100 $ (impôt foncier annuel approximatif à Toronto sur une maison de 440 000 $, prix moyen d’une maison au Canada au milieu de 2015)

Le montant que vous pouvez vous permettre en réalité peut être inférieur si vous avez des dettes supérieures à la moyenne, si votre ménage fait face à des dépenses importantes (les frais de garderie sont énormes pour de nombreuses jeunes familles) ou si vous êtes travailleur indépendant et que votre revenu est imprévisible.

Évaluez honnêtement le montant du prêt hypothécaire que vous êtes en mesure de rembourser facilement — il doit vous rester assez d’argent pour payer vos autres dépenses et vous adapter à des changements de mode de vie éventuels (enfants, droits de scolarité, soins d’un parent âgé, retour aux études, achat d’une nouvelle voiture, etc.). Tenez compte de ces facteurs pour éviter de dépasser vos moyens en achetant une propriété inabordable.

2e étape : Déterminez combien vous pouvez dépenser pour une propriété

L’étape suivante consiste à établir le prix de la maison que vous pouvez payer.

Si l’on prend le prêt hypothécaire typique de 196 776 $, votre maison pourrait vous coûter 207 000 $ (en versant une mise de fonds de 5 %, soit environ 10 350 $) ou beaucoup plus. Tout dépend de la somme que vous avez économisée pour la mise de fonds.

Dans bien des marchés canadiens, 207 000 $ ne suffisent pas pour acheter une maison. Manifestement, l’un des facteurs les plus importants pour acheter une maison valant plus cher tout en contractant un prêt hypothécaire abordable est d’effectuer la plus grosse mise de fonds possible. (Avec des économies de 60 000 $, par exemple, vous pouvez vous permettre une maison de 257 000 $ en maintenant votre prêt hypothécaire à 196 776 $.)

Résultat : Prenez un deuxième emploi si vous le pouvez. Réduisez vos dépenses non essentielles. Fixez un budget plus modeste pour les noces de vos rêves. Empruntez de l’argent de votre régime enregistré d’épargne-retraite (REER) dans le cadre du Régime d’accession à la propriété du gouvernement fédéral. Demandez de l’aide à vos parents.

Selon l’Étude sur l’accession à une première propriété 2015 de Genworth Canada, les écho-boomers (le groupe d’âge qui compte le plus d’acheteurs d’une première maison) prennent des décisions financièrement responsables avant d’accéder au marché de l’habitation canadien. En fait, 69 % d’entre eux affirment que leur mise de fonds provenait de leurs économies ou placements non enregistrés ou de ceux de leur conjointe ou conjoint, alors que 39 % disent avoir fait un retrait de leur REER. Seulement 3 % déclarent qu’ils n’auraient pas pu acheter leur première maison sans l’aide financière de leurs parents ou d’autres membres de leur famille.

3e étape : Dressez un budget et respectez-le

Après avoir fixé votre objectif d’épargne pour votre mise de fonds, élaborez un budget mensuel en indiquant vos dépenses actuelles pour trouver des façons de les réduire.

Faites le suivi de vos factures chaque mois et téléchargez une appli de téléphone intelligent comme BUDGT (iPhone) ou HomeBudget with Sync (avec synchronisation, iPhone, Android) pour surveiller vos dépenses quotidiennes. Vous pourriez avoir la surprise de découvrir que vous dépensez 120 $ par mois dans des cafés et que les taxis que prend votre conjoint s’élèvent à 120 $. Voilà une somme annuelle de 2 880 $ que vous pourriez plutôt allouer à votre mise de fonds!

En voyant ces chiffres noir sur blanc, vous trouverez la motivation d’économiser. Pourriez-vous mettre 100 $ de côté chaque mois en remplaçant la télévision satellite par un service de diffusion en continu? Pourriez-vous amasser des milliers de dollars par année en cuisinant davantage et en mangeant moins au resto?

En plus de vous aider à économiser pour votre mise de fonds, l’établissement d’un budget avant l’achat vous prépare à faire face aux coûts associés à l’accession à la propriété, comme le prêt hypothécaire, les services publics, Internet, l’impôt foncier, l’assurance habitation, les frais de copropriété ou de maison en rangée, les réparations d’urgence, les rénovations, etc.

Lorsque vous êtes prêt à faire votre entrée sur le marché de l’habitation, engagez-vous à acheter selon vos moyens. L’accession à la propriété responsable favorisera votre réussite pour que vous puissiez profiter de votre maison et y vivre à l’aise financièrement.

Réalisez plus tôt votre rêve d'accession à la propriété