Tim Stobbs, blogueur, révèle comment il s’est acquitté de son prêt hypothécaire

Par Tim Stobbs, collaboration spéciale au Toronto Star

« Trop peu, trop tard », voilà qui s’applique à ma situation.

Après avoir attendu impatiemment pendant six ans le moment où je brûlerais mes documents hypothécaires, il me manquait un dollar pour rembourser le solde de 1 979 $ lorsque j’ai fait mon dernier paiement forfaitaire.

Donc, plutôt que de me libérer de mon hypothèque le 31 octobre, date que nous visions, j’ai remboursé le dernier dollar le 1er novembre, date du versement régulier suivant.

Ma femme Rhea et moi faisions de gros efforts pour rembourser notre prêt hypothécaire le 31 octobre. Nous suivions un plan bien défini avec discipline depuis trois ans et étions très déterminés à réduire nos dettes tout en nous adaptant aux petites surprises de la vie. J’avais comme autre objectif connexe d’épargner suffisamment pour prendre ma retraite huit ans plus tard, avant mon 42e anniversaire de naissance.

En 2006, nous avons acheté une maison de quatre chambres à coucher à 190 000 $ en contractant un prêt hypothécaire de 150 000 $, ce qui est très peu selon les normes actuelles.

Aujourd’hui, ma maison vaudrait près de 400 000 $. À l’époque, nous n’avions qu’un revenu, donc je doutais que nous pourrions rembourser le prêt aussi rapidement. Pourtant, en accroissant le montant de nos versements réguliers lorsque mon salaire augmentait et en effectuant des paiements forfaitaires chaque fois que nous en avions la possibilité, il nous a fallu à peine plus de six ans pour y arriver.

Pour célébrer, nous avons fait un buffet et invité des parents et des amis, avec qui nous avons dégusté du bon vin et des cocktails. J’ai découvert que ma démarche avait persuadé quelques amis à augmenter leurs versements hypothécaires pour accélérer le remboursement de leur prêt.

Fidèles à la veille tradition, nous avons allumé un feu et y avons jeté nos documents hypothécaires. Je me suis offert une nouvelle tablette Google Nexus 7. Rhea, ma femme, a commandé d’excellents billets pour la Coupe Grey 2013 à Regina. Nous prévoyons installer un nouveau plancher de liège dans la cuisine et nous prendrons un mois de vacances dans les Maritimes l’année prochaine.

Les questions que nos amis nous posent le plus souvent sont les suivantes : Comment vous sentez-vous, et qu’allez-vous faire maintenant ? Pour répondre à la première question, le remboursement d’un prêt hypothécaire se résume en fait à surveiller les chiffres sur un relevé bancaire descendre jusqu’à zéro. L’effet immédiat n’est pas très marqué. Je crois que le véritable sentiment d’excitation viendra à la fin du mois, lorsque les 1 940 $ que nous remettions à la banque resteront dans mes poches. C’est près de 24 000 $ par année à économiser et à dépenser comme bon nous semble.

Pay off mortgage in six years

Ma réponse à la deuxième question est que la plus grande partie de l’argent sera déposée dans notre régime de retraite parce que nous accordons une grande importance à la liberté. Nous prévoyons aussi faire un don à un projet de construction d’un parc à jets d’eau accessible en fauteuil roulant dans notre collectivité.

Cela a pris du temps et j’ai souvent remis ma décision en question. Nous aurions pu avoir un meilleur taux de rendement en investissant plutôt qu’en remboursant notre dette, et c’était tentant d’arrêter de rembourser notre prêt hypothécaire aussi rapidement.

Nous avons aussi retardé la réalisation de nombreux projets, dont des travaux de rénovation. Nous prenions des vacances dans la région.

Maintenant que c’est fini, je suis enchanté parce que je suis beaucoup plus libre. Les choix sont illimités, et rien ne bat ce sentiment. Je pourrai penser à la semi-retraite dans quelques années.

L’un des autres avantages de ne plus avoir de prêt hypothécaire à rembourser, c’est que je suis moins stressé au travail parce que j’ai un petit coussin en cas de mise à pied temporaire ou de perte d’emploi. Si vous cherchez une façon de dormir comme une bûche la nuit, je vous recommande fortement de vous acquitter de votre prêt hypothécaire.

Le remboursement intégral d’un prêt hypothécaire demande beaucoup de travail et de sacrifices.

Selon moi, la première étape est d’accroître le montant de vos versements. L’erreur que j’ai faite a été de ne pas commencer tout de suite.

Vous pouvez suivre la démarche de retraite anticipée de Tim Stobbs sur son blogue Canadian Dream: Free at 45.

Vous pouvez également aimer

3

Réalisez plus tôt votre rêve d'accession à la propriété