Travailler à son propre compte complique parfois l’obtention d’un prêt hypothécaire, mais sans la rendre impossible.

Reporter/Byline: Krystal Yee, correspondante spéciale du Star

Selon Industrie Canada, les travailleurs indépendants représentaient 15,4 pour cent de la population active en 2012, soit environ 2,67 millions de gens. Certains d’entre eux recherchent probablement un prêt hypothécaire à bas taux d’intérêt et ils songent à acheter une maison.

Il arrive que de travailler à son propre compte nuise à une demande de prêt hypothécaire. Marcy Berg, une courtière hypothécaire à Mortgages For Women, dit que la raison principale n’est pas la façon dont on gagne sa vie, mais le manque de preuve de revenus sous forme de dossier d’impôt.

« Il n’est pas plus difficile d’obtenir un prêt hypothécaire lorsqu’on travaille à son propre compte, explique Mme Berg. Les mêmes règles de base s’appliquent à l’obtention d’une hypothèque. Mais si vous ne déclarez pas votre revenu de travailleur indépendant, alors vous pourriez avoir un problème.

Les travailleurs indépendants ont le choix entre deux méthodes pour démontrer leur revenu, poursuit-elle. La première est le revenu déclaré et la seconde le revenu établi. Le revenu déclaré peut être prouvé. On fait habituellement la moyenne des deux années d’imposition sur le revenu précédentes. Si vous travaillez à votre compte depuis un certain temps, vous pourriez utiliser votre revenu établi. Il s’agit d’un revenu raisonnable qui se base sur le type et la taille de votre entreprise. »

Être responsable et organisé est essentiel pour tout travailleur indépendant ou pigiste.

Marcy Berg recommande ce qui suit : « Les travailleurs indépendants qui désirent avoir une approbation pour un prêt hypothécaire doivent garder leurs déclarations d’impôt à jour et les déposer à temps.

Payez tous les impôts exigibles à temps et gardez votre dossier de remboursement de crédit en ordre. De cette façon, vous pourrez démontrer aux prêteurs que vous prenez vos affaires au sérieux, autant que votre accession à la propriété. »

Si vous êtes travailleur indépendant et que vous cherchez à vous qualifier pour un prêt hypothécaire, voici quelques questions à examiner :

  • Plusieurs banques offrent maintenant des prêts hypothécaires axés expressément sur les travailleurs indépendants et pigistes.
  • Si vous avez une bonne somme d’argent dans un compte d’épargne, il peut améliorer vos chances d’obtenir une approbation pour un prêt hypothécaire; il pourrait même vous qualifier pour un taux plus bas. Travailler à son propre compte peut souvent provoquer des fluctuations importantes du revenu d’un mois à l’autre, alors si vous n’avez pas encore de fonds d’urgence, songez à en constituer un avant d’essayer de vous qualifier pour un prêt hypothécaire.

Publié d’abord dans le Toronto Star le 7 octobre 2011.

Lecture connexe :

Pour établir un dossier de crédit, vous devez obtenir du crédit

Réalisez plus tôt votre rêve d'accession à la propriété