Lors de l’établissement d’un budget de rénovation domiciliaire, il est payant de penser plus loin que les comptoirs en granit

Par Brendan Charters , Toronto Star

Il y a environ 10 ans, Barry J. Hobin, un architecte renommé d’Ottawa, a partagé une liste de quatre volets à considérer lors de l’établissement d’un budget de rénovation domiciliaire. J’en ai gardé un bon souvenir et la partage avec tous les propriétaires de maison que je rencontre.

La voici donc :

La superficie : Une maison de 1 000 pieds carrés coûte moins cher qu’une maison de 4 000 pieds carrés, mais la plus petite ne bénéficie pas des économies d’échelle de la plus grande. Par conséquent, si les deux maisons étaient construites de façon identique, le coût au pied carré de la plus petite serait plus élevé. La taille est directement liée au coût.

renos that pay

Le système : Il s’agit de la partie invisible de la maison, mais qui est cruciale pour le fonctionnement, la longévité et la santé de la structure et des personnes qui y vivent. Prenons par exemple tous les types d’isolants, soit la fibre de verre, la mousse de faible ou haute densité, la laine, la paille ou autre. Ils comportent divers prix, des points pour ou contre, mais ils représentent tous une solution au problème de perte ou de gain de chaleur. L’isolation n’est pas la partie la plus attrayante de la maison, mais elle contribue en majeure partie à la construction et au rendement de la structure.

La complexité architecturale : Un toit cathédrale, un balcon en porte-à faux ou des encorbellements sont autant de détails qui façonnent la structure et la rendent intéressante. Rappelez-vous, toutefois, que le carré parfait est plus abordable à construire que le cercle parfait. Plus les détails sont complexes, plus la construction coûte cher.

Le niveau de finition : Enfin la partie attrayante. Les dalles de pierre et les comptoirs, les cheminées à double face, le bois franc Cabreuva et les menuiseries sur mesure. Ce sont les parties dont vous êtes fiers et qui font l’envie des voisins. Plus la finition est haut de gamme, plus le projet sera onéreux. Par le fait même, plus les finitions utilisées sont de bas de gamme, plus la construction est abordable.

Si vous décidiez d’entreprendre un gros projet de rénovation ou un projet sur mesure, commencez par consulter des professionnels désireux de partager leurs connaissances et d’apprendre la meilleure façon de dessiner les plans de votre maison et de la construire. Une maison constitue votre plus gros investissement et mérite les compétences et le savoir-faire de professionnels.

Première publication dans le Toronto Star le 9 février 2012.

Article similaire:

Devriez-vous rénover avant de vendre?

Réalisez plus tôt votre rêve d'accession à la propriété